Suzane
mercredi 17 mars
Lieu : Krakatoa
Ouverture des portes : 19h30
Concert : 20H
Style(s) : Electro
Tarif(s) : 28,70€ (Prévente) /
Organisateur(s) : Krakatoa / Rock School Barbey

ÉVÉNEMENT REPORTÉ

Compte tenu de la crise sanitaire en cours, le concert de Suzane prévu le 10 décembre 2020 est malheureusement reporté au 17 mars 2021 au Krakatoa
Les billets achetés pour le 10 décembre 2020 restent valables ou peuvent être remboursés.

Pour tout remboursement merci de vous adresser à votre billetterie (Fnac, Ticketnet, Digitick, Krakatoa), les remboursements seront possibles jusqu’au 28 février 2021.

Pour les personnes ayant acheté leurs billets sur le site du Krakatoa et voulant se faire rembourser, vous pouvez dès à présent en faire la demande ici. 


Suzane

Une année a passé. Après un premier EP remarqué, Suzane a dépassé l’ombre de l’anonymat et accéléré la cadence. Les quelques concerts des débuts se sont transformés en une tournée gigantesque. Il n’y a pas eu de palier de décompression pour la jeune artiste sudiste. Du rien, au tout !

Suzane étouffe les évidences et chante ce que nous sommes. Chanson française ? Électro ? Très vite, les étiquettes n’ont plus d’importance. Suzane chante son époque, sans cynisme ni raccourci. Introspection pudique, elle incarne, elle ne triche pas. Elle mêle avec un naturel déconcertant et une énergie fédératrice la musique et les mots, les maux et les corps.

Esthétique mouvante, mélodies au dépouillement salutaire. Jusqu’à devenir l’artiste la plus programmée des festivals de l’été dernier, tout simplement.

Elle a enfilé une tenue de scène, sa tenue de combat à elle : « Avec la danse, j’ai toujours été habituée à enfiler un costume. Ce truc de se dire que je monte sur scène pas habillée comme dans la vie de tous les jours. Dans ma danse, il y a un côté danse de combat. Mon père regardait les films de Bruce Lee avec moi et j’ai été inspirée par sa combinaison, celle de « La Fureur du Dragon ». Dès que je porte cette combinaison, je deviens Suzane… Et Suzane me permet d’être moi-même tout en étant quelqu’un d’autre. »

Elle a dépassé la peur, celle du vide, celle de l’inconnu et des autres. Elle s’est dressée, elle s’est lancée !