15 ANS BORN BAD RECORDS / ZOMBIE ZOMBIE (live)
+ Bryan's Magic Tears
jeudi 03 mars
Ouverture des portes : 20h30
Concert : 21H
Style(s) : Rock / Electro
Tarif(s) : 18€ (Prévente) / 21€ (Sur place)
Organisateur(s) : Rock School Barbey

RÉGLEMENTATIONS PRÉFECTORALES EN VIGUEUR

Vous devrez présenter un pass vaccinal pour entrer au sein de la Rock School Barbey et participer aux concerts.

Le « pass vaccinal » consiste en la présentation de l’une de ces trois preuves :  

  • certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles) ;
  • certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois ;
  • certificat de contre-indication à la vaccination.

Sans ce pass, la Rock School Barbey se réserve le droit de vous refuser l'entrée. 

PLUS D'INFOS.

ZOMBIE ZOMBIE (live)

Ça devait arriver. Ils sont allés trop loin. À force de digger à rebours dans les bacs italo-disco, ils ont fini par remonter jusqu'à l'antiquité. Résultat, ça chante en latin. Pas le latin de cuisine de l'abominable Era, non non, du bon vieux latin des familles, qu'ils sont allés pomper chez Erasme, en débauchant une néo-latiniste pour séquencer ses adages proprement. Ça chante en latin, donc, et ça chante beaucoup. Jusqu'ici Zombie Zombie poussait la chansonnette pour des reprises de Iggy Pop, Sun Ra ou New Order. Là, ils ont construit de longues progressions harmoniques, dans lesquelles se promènent Angèle Chemin, soprano rompue au contemporain barré, et Laura Etchegoyhen, couteau suisse d'origine basque. On le sait, même si on n'a pas usé ses fonds de culotte sur les bancs d'une église : le latin ça se chante bien. 

Aussi distingués qu'ils soient tous les trois, ils ont pas non plus fait leurs humanités chez les Jésuites. Leur nouveau label Born Bad n'a pas signé de partenariat avec la ligue de préservation des langues anciennes, alors on leur a posé la question : pourquoi ? "Envie de rester mystérieux, de passer des messages cryptiques, de se replonger dans une langue d’un autre temps, comme les moines copistes du Moyen Age". Et à la manière de leurs ancêtres encapuchés, ils font ce qu'ils veulent avec les textes, et rajoutent des enluminures porno dans les coins, pour qui sait écouter de près. 
Zombie Zombie a quinze ans, soit 90 piges en années-de-groupe (multiplier par six : plus qu'un chat, moins qu'un chien). Ça aurait été assez pour poser leur cul sur le transat de l'actualité musicale, avec un Old Fashioned dans chaque main. Mais non : ils se lâchent totalement dans une orgie doom grasse et réverbérée. Les choeurs lorgnent du côté des arrangements de David Axelrod ou Ennio Morricone, avec des syllabes scandées qu'ils dispersent suprêmement rallentato sur plusieurs titres (Lacrymosa, Consortium). Bref cet album prend des risques.

Pour célébrer les 15 ans du label, le trio électro psyché nous fera l’honneur de jouer en live le 3 mars 2022 à la Rock School Barbey !

 

BRYAN’S MAGIC TEARS


Lancée par Benjamin Dupont, la formation Bryan’s Magic Tears sortira son troisième opus intitulé “Vacuum Sealed” le 15 octobre 2021 chez Born Bad Records.

Il n'y a pas eu besoin de drogue pour enregistrer “Vacuum Sealed”. L’intensité des dix chansons qui font l’album a suffi à faire disparaître le reste du monde. La musique y est si massive, sa présence si épaisse, qu’au bout d’un mois de travail, Benjamin et Marc ne pouvaient même plus se parler. Tout était déjà là, devant eux. “Vacuum Sealed” allait devenir un classique absolu. L’une des pierres angulaires de leur génération, eux qui ont également – ou ont eu - un pied dans le Villejuif Underground, Pleasure Principle, Bisous de Saddam, Dame Blanche


Vous aviez cru que Bryan’s Magic Tears se droguait pour faire de la musique pour se droguer. En fait, ils font l’inverse. Ils composent un répertoire qui leur survivra, les dépassera, qu’on peut déjà imaginer dans la bouche et sur les doigts des futures générations qui redécouvriront cet album émerveillé. Car “Vacuum Sealed” sera cela. L’un des classiques à guitares du début des années 20. Et on n’y peut rien. Leur talent est trop grand.